Le jeûne, nouvelle thérapie ?

Dans cet articles vous trouverez les différentes manières d'appliquer le jeûne.

Ils en parlent sur les sites all-musculation.com et la nutrition.fr

 

Le jeûne intermittent 

Le jeûne intermittent, et le protocole LeanGains (son adaptation pour la musculation) est une méthode permettant d'optimiser la prise de muscle, tout en favorisant la perte de gras. Le secret réside dans le cyclage des nutriments et un timing précis pour les compléments alimentaires, pour favoriser la synthèse d'hormones anabolisantes.



Dans ce dossier, nous allons vous présenter la notion d'IF, qui est l'acronyme pourIntermittent Fasting, qui signifie en français jeûne intermittent. Cette notion d'IF est popularisée par le coach suédois Martin Berkhan qui en a fait une adaptation pour la musculation, avec un protocole nommé Leangains http://www.leangains.com/. Nous allons vous expliquer comment appliquer ce jeûne intermittent, et en quoi il est utile pour la musculation et pour la santé en général.

Le jeune intermittent se définit comme une alternance entre une période de jeûne et une période pendant laquelle vous avez droit de consommer des aliments contenant des calories. En général, on parle d'une alternance 16/8 : c'est-à-dire que vous allez jeûner pendant 16h00, puis pouvoir vous alimenter pendant 8h00. Dans la suite du dossier, nous vous expliquerons comment placer votre entraînement de musculation au mieux en fonction de cette période de 8h00, pour optimiser la perte de gras et la croissance musculaire.

Il est légitime de douter que ce type de nutrition est bon pour la santé, et encore plus pour la musculation. En effet, de nombreux mythes existent pour dire qu'il faut manger toutes les deux ou trois heures, et que sinon le corps va puiser dans les muscles pour trouver des acides aminés. Cela est tout à fait faux, et relève plus du mythe que de la réalité scientifique. Il est donc tout à fait possible de jeûner plus de la moitié de la journée sans aucun risque de fonte musculaire. Tout ce dossier, extrait du site du coach Martin Berkhan, est basé sur des études scientifiques, dont vous pouvez trouver les références à la fin de chaque article.


L'intérêt principal de ce type de jeûne est bien sûr une meilleure maîtrise de la prise alimentaire, mais aussi toute une suite de réactions chimiques dans le corps qui vont entraîner une libération d'hormones stéroïdiennes ( donc des hormones anabolisantes) mais aussi des hormones qui vont activer la lipolyse (c'est-à-dire la fonte adipeuse).

Grâce à ces hormones, vous allez pouvoir avoir des entraînements de musculation encore plus efficaces qu'avant, faire une prise de masse en imitant la prise de gras, ou encore faciliter votre sèche.

Mais pour cela, il faut utiliser une nutrition et une supplémentation adaptées, et un cyclage des nutriments. Il ne suffit donc pas de jeûner bêtement pour pouvoir réussir dans le jeûne intermittent / IF/ Leangains.

Lire la suite ici: http://www.all-musculation.com/nutrition/intermittent-fasting-jeune-intermittent/

 

lanutrition.fr en parle:


Jeûner de temps en temps serait un moyen très efficace non seulement de réduire le risque de maladies chroniques comme les maladies cardiovasculaires et le diabète, mais aussi de garder la ligne.

 

Les études. Des chercheurs de l’ Intermountain Medical Center (Murray) Utah viennent de présenter les résultats de deux études sur plus de 200 personnes en bonne santé, auxquelles il a été demandé pendant 24 heures de ne consommer selon le cas aucun aliment et aucune boisson, ou aucun aliment seulement - l’eau étant dans ce dernier cas autorisée. Leurs paramètres biologiques ont été comparés à une journée au cours de laquelle ils s’alimentaient normalement.

 

Les résultats. Par rapport à la journée d’alimentation normale, le jeûne augmente le taux de cholestérol (augmentation de 14% du LDL, le soi-disant « mauvais » et de 6% du HDL, le soi-disant « bon »). Cette augmentation n’est pas inquiétante dans la mesure où le rôle néfaste du cholestérol sanguin est largement remis en question. Au contraire, explique le Dr Benjamin Horne, principal auteur de l’étude, « Le jeûne provoque faim ou stress. En réponse, le corps libère plus de cholestérol, ce qui lui permet d'utiliser la graisse comme source de combustible, au lieu du glucose. Cela diminue le nombre de cellules graisseuses dans le corps. Or moins il y a de cellules graisseuses, moins on risque d’être résistant à l’insuline et de développer un diabète. »

 

Par ailleurs, le jeûne se traduit par une augmentation spectaculaire du niveau d’hormone de croissance (GH). Un seul jeûne de 24 heures entraîne une élévation de la GH de 2000% chez l’homme et 1300% chez la femme ! La GH est une hormone « brûle-graisses » ; elle est sécrétée suite à un jeûne car le corps l’utilise pour préserver la masse musculaire et réguler le taux de glucose sanguin ainsi que le niveau de plusieurs hormones. Enfin, le jeûne réduit les triglycérides, un autre facteur de risque cardiovasculaire. lire la suite ici http://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/bien-manger/les-regimes-sante/le-jeune/jeuner-de-temps-en-temps-bon-pour-la-sante-cardiovasculaire-et-la-ligne.html

 


Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Martial (dimanche, 29 avril 2012 19:51)

    Merci pour la vidéo très intéressante !
    Je pratique moi même le jeune intermittent (protocole Leangains 8/16) depuis un an. Et je dois dire que ça correspond totalement à mon mode de vie. Plus de prise de tête, plus de temps de perdu à déjeuner le matin, des gros repas à se faire péter le ventre !
    Et les résultats sont tout aussi satisfaisant qu'avec 7 repas étalés tout au long de la journée, que ce soit en prise de masse contrôlée ou en sèche.

  • #2

    fitnessmith (lundi, 30 avril 2012 09:13)

    Tu devrais ouvrir un sujet sur un forum pour montrer ton évolution, ça intéresserez du monde et moi y compris.

  • #3

    didier (dimanche, 09 juin 2013 08:50)

    Martial, Peux tu fournir plus de détails sur la manière de ton évolution annuelle avec cette méthode ?